Londres, terminal 2 de l’aéroport d’Heathrow. Le vol est dans une heure. Il lève les yeux vers le panneau d’affichage pour repérer son comptoir d’enregistrement... Arrivé devant, il tend son passeport bordeaux à l’employée, ce passeport tant espéré, bénédiction, prière, qui peut sauver une vie, la créer, mais aussi l’ôter... Sans lequel il n’a aucun véritable foyer. Rongé par une longue dépression, Michael a décidé de tout quitter : sa prometteuse carrière d’enseignant, sa petite amie "intermittente", ses copains fidèles. À Londres où il a pourtant grandi, il ne se sent pas chez lui. Réfugié du Congo encore enfant, il n’a trouvé sa vraie place nulle part. Alors il s’envole, vers San Francisco, une ville choisie au hasard, où il ne connaît personne. Il a en poche toutes ses économies — 9 021 livres — et a résolu de se suicider quand il les aura dépensées. Mais s’il existait un nouveau commencement au-delà de l’ultime solitude, une forme d’espoir au bout du bout du désespoir ? Nombre de page : 320